Bazil va d’est en ouest

Bazil Est Ouest

Parisien qui a grandi en Touraine, Bazil joue le reggae à New-York comme à Kingston, deux villes où il pose souvent ses valises et son chant.

Si, si. Il peut. Parce que seul ou en compagnie de Manudigital, Bazil ne joue pas le reggae neuneu auquel nous ont habitué de nombreux groupes français, qui n’a de commun avec le reggae que les dreadlocks. Bazil est bien au-dessus de tout ça. Jah tout puissant, quelle voix, quel talent.

Vous avez du bol, son dernier album « East to the west » vient de sortir. Si vous aimez le reggae sous toutes ses formes, vous allez y trouver votre compte. Et de la joie, et du réconfort dans un monde impitoyable.

Nul n’est prophète en son pays, je veux bien, mais ça va un moment. Bazil est un chanteur et un MC de grande classe, humble et charmant, et tout le monde doit le savoir. Trois chansons tirées de « East to the west », pour vous donner envie d’écouter tout le reste…